Docteur, dois-je me faire opérer ?

La chirurgie des lésions du foie permet le traitement des tumeurs primitives et secondaires du foie. Seule ou associée à d’autre traitement (chimiothérapie), la chirurgie peut permettre dans certains cas une guérison. La question d’une chirurgie doit toujours être posée dès le début de la prise en charge. Chaque dossier doit être étudié en réunion pluridisciplinaire. Dans certains cas, la transplantation hépatique (greffe de foie)  doit être discutée. C’est le cas pour certaines tumeurs primitives du foie, notamment sur foie pathologique (cirrhose). Dans l’attente d’une greffe, l’exérèse chirurgicale peut parfois être proposée pour éviter une progression synonyme de perte de chance dans le combat contre la maladie (CHC, cancer primitif du foie).

Le bilan préopératoire a deux objectifs :
Premièrement celui de valider ou de contre indiquer  le geste chirurgical en recherchant des lésions dans le foie et hors du foie qui rendraient le geste opératoire inutile (métastases pulmonaires, ganglionnaires…). C’est le bilan de résécabilité. Il associé un bilan général (Scanner thoraco-abdomino-pelvien et/ou un Pet-scan) et un bilan hépatique (scanner abdominal, IRM, échographie hépatique avec produit de contraste).

Deuxièmement le bilan préopératoire doit rechercher des contre indications à l’opération (pathologie cardiaque, rénale…), c’est le bilan d’opérabilité effectué à la demande du chirurgien et de l’anesthésiste.

On doit associer à ce bilan une échographie hépatique per-opératoire (durant l’intervention chirurgicale) car l’impact sur la prise en charge des métastases hépatiques de cancer colorectal est important (entre 8 et 20% de modifications de prise en charge)